Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Je suis fatiguée

De Rania Zeddek

Stop-the-Violence

“Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire ma peine, ma révolte, l’injustice et la détresse qui me rongent.

Aujourd’hui s’en est trop des non dit, du politiquement correct.

Aujourd’hui je décide en toute âme et conscience de m’exprimer, de me vider et peut être reussirai-je à me libérer.

J’ai été particulièrement touché par le macabre assassinat du professeur d’histoire géographie en France.

Cet événement est venu réveiller en moi de lointains souvenirs… d’une époque ou jeune étudiante je devais étudier sur des encyclopédies car mes professeurs menacés par les terroristes n’avaient pas d’autres choix que de quitter leur pays.

Certains ont été tués aussi. Une époque où je ne pouvais plus lire ma rubrique préférée car son auteur avait  été assassiné. Bref une époque noire et traumatisante.

Je n’ai pas envie de parler des Américains, des pays occidentaux, des complots, des conspirations….

L’islam ? Quel déshonneur ! Jusqu’à quand allons nous demander aux autres de ne pas stigmatiser les musulmans.

Nous n’avons de leçons à donner à personne.

Des assassinats!

Malheureusement il y’en aura encore tant qu’une idéologie meurtrière se proclame identité, se proclame culture en poussant le paroxysme de l’indécence jusqu’à se protéger oui se protéger par des constitutions prônant le respect des libertés individuelles, les libertés de cultes, des constitutions aquises au prix de grands sacrifices et de grands combats pour la laïcité, la tolérance et le respect de l’être humain.

Allons nous laisser des malades nous représenter, allons nous finir par changer de nom juste pour passer inaperçus, ou raser les murs à chaque fois qu’un illuminé décide de passer à l’action.

Franchement! Je dénonce ces abrutis, je ne peux supporter la vue d’une petite fille ajustant son foulard tant bien que mal, un foulard qui glisse car incompatible avec l’innocence qui joue, qui court et qui poursuit.

Une innocence punie et coupable. Coupable de déchaîner les pulsions perverses des hommes

Une bombe à retardement qu’il faut désamorcer très tôt avant qu’elle n’explose emportant l’honneur de la famille.

Je déteste voir ces frustrés s’exhiber et prier dans les parcs, dans les rues, sur les lieux de travail.

Je déteste voir ces même imbéciles scanner ma silhouette quand je rentre dans la piscine alors que leurs femmes sont assises voilées de la tête au pied.

Je déteste voir ces voleurs profiter des aides financières et traiter de kouffars les peuples qui les ont accueillis.

Bref je dénonce toute cette médiocrité, toute cette hypocrisie.

Oui cette idéologie est dangereuse et il est de notre devoir de la dénoncer, elle ne peut continuer à profiter des largesses des consitutions des pays de droit.

Je veux que mes enfants continuent à étudier Khalil Djibran, Voltaire, Oscar Wilde, Taha Hossein……etc.

Je dénonce la dictature de l’ignorance. Une idéologie n’est pas une identité et ne peut être une culture elle doit être combattue.

Je m’arrête là je suis fatiguée”

Mots-clefs :, ,

Une réponse à “Je suis fatiguée”

  1. Le 26 octobre 2020 à 17 h 21 min Yasmine Aitali a répondu avec... #

    Quel belle réflexion. La manipulation a pris racine et l’ignorance est un résultat papable qui nous maintient dans l’obscurantisme.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics