Accueil, Mémoire, Nouveau, Politique, Réflexion

Atas ay sevragh

Image de prévisualisation YouTube

Né en 1948 j’étais un indigène colonisé.

De 1954 à 1962, je portais l’étoile jaune du fellagha.

En 1962 neuf millions se disaient frères et soeurs.

En 1965 j’ai dû me faire opérer pour un réajustement et faire la révolution agraire.

En 1978 j’ai cru en une vie meilleure.

En 1992 l’espoir est mort.

En 1999 j’ai été été assigné à 20 ans de présidence renouvelable sans aucune condition libératoire et le futur s’est conjugué au passé antérieur.

En 2018 en chantant Atas ay sevragh j’attendrai que Kateb refasse briller l’étoile de la Liberté dans “La maison de lumière” où réside Nourredine Saadi

Image de prévisualisation YouTube

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics