Accueil, Nouveau, Réflexion, Société

L’année dernière faisait 1400 jours.

Il n’y a rien qui vaille dans ta cervelle arabisée, camarade.

Durant toute l’année, tu te réfères au calendrier grégorien dans tous tes usages civils et soudain, tu reviens au calendrier hégirien pour simuler la dévotion.jour

Le mois de mai n’est plus au muguet mais au Ramadan.

Pourrais-tu te rappeler si tu es né un mois de Joumada ou  de Dhou al-hijja ? Pourrais-tu  dire si tu prends toujours ton congé au mois de Rabia al awal ou de Rajab ?

As-tu passé ton bac en 1422 ou 1430 ? T’es-tu marié en 1428 ou en 1432 ?

Non, tu ne peux rien affirmer de tout cela.

Des douze mois du calendrier islamique tu n’en connais qu’un seul et à la perfection: le mois de ramadan. Tu connais ses jours, l’heure à laquelle ils se lèvent et l’heure à laquelle ils déclinent à la minute près.

Pendant le mois de Ramadan, tout comme toi, les intermittents de l’Islam deviennent spécialistes virulents d’exégèses avec une imbécile assurance que la tartuferie va les rapprocher de Dieu.

Ils sont plus dangereux que les prieurs professionnels à la gâchette facile, ces dormants du Daesh qui ne manifestent pas encore de violence  par excès d’hypocrisie ou par manque de courage.

En revanche, ils usent du support internet pour accroître l’émotion des crédules dans un tapis de terreur. Ils détournent le diable en direction de leurs offices car ils le dépassent en manigances.

Hélas, la toile facebook comme l’histoire est une passoire, ils lui font subir des épisodes burlesques dans lesquels les charlatans prennent  de gros caractères supérieurs et bénis. Ils énumèrent des gloires scientifiques dans l’ordre religieux que la pauvre histoire n’a jamais  connues.

Basta, camarade, Facebook ne te demande pas de te faire muezzin de son réseau.

Demain, tu seras à ta meïda, entouré de ta famille, les manches retroussées, les yeux faisant ventre des plats servis, bavant sur la télé qui tarde à diffuser l’adhan alors que dans les villes de Syrie, d’Irak ou de Manchester  des enfants  meurent horriblement sacrifiés sur l’autel de la violence au nom de ta religion…

Dénonce les assassins, ne pose pas de questions sur les autres à propos de leurs opinions religieuses, accepte que le juif et le chrétien soient aussi croyants que toi et surtout laisse à son repos le païen dans ses divinités: voila comment tu te rapprocheras de Dieu, camarade.

Djaffar Ben.

djaf

 

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics