Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Danger

 À quoi joue ce pouvoir qui s’est incrusté comme une tumeur cancéreuse dans les entrailles de la société algérienne au point de décider seul ce qui est  » bon » pour l’Algérie?danger

À quoi joue ce pouvoir qui s’est construit une légitimité préfabriquée dans les laboratoires secrets des  » douktours » Folamour qui depuis 1/2 siècle promettent d’organiser des elections proprettes sans jamais tirer la chasse?

À quoi joue ce pouvoir qui après avoir …

*promis de raser gratis, laisse pousser les barbes,

*Promis d’offrir une Maison aux fellahs des villages sociales,

*Promis d’autoriser la construction de mille et mille mosquées,

*Promis d’éradiquer le terrorisme… et les «  laïcoassimiliassinistes« …

 …donne aujourd’hui de la voix en décidant d’interdire la tenue de conférences et autres manifestations culturelles

Ce pouvoir , prétendument démocratique ( RADP), est né rappelons le d’un coup de force et continue à distiller un poison mortel dans le corps social d’un pays qui sombre chaque jour dans la bêtise, l’ignorance, la corruption , le népotisme sans considération aucune pour les martyrs qui se sont sacrifiés pour que l’Algerie soit libre et indépendante et encore moins pour 40 millions de citoyens qui ont perdu la foi en l’avenir pour s’arc-bouter à une foi placebo

Ce pouvoir qui se maintient grâce à un jeu subtil a su manipuler toutes les composantes de la société en laminant les élites assassinées ou exilées et  en marginalisant toute velléité d’opposition qui est alors pointée du doigt accusateur de  » contre Révolutionnaire, harki, Hizb  franssa, taghout  » et j’en passe.

Ce pouvoir qui se disait socialiste à la limite du communisme veut faire croire qu’il retrouve la dimension identitaire d’un Peuple exsangue en affirmant retourner aux   « valeurs de la religion »

En fait il faudrait plus parler de voleurs qui se sont accaparé du trésor de guerre planqué aujourd’hui dans les comptes à Numéro jalousement protégés par l’anonymat des banques Suisses et du Panama.

L’islamisme lui même a été instrumentalisé par ce pouvoir qui a mis en avant des Abassdi Madani  et des Ali Belhadj après avoir fricoté avec le RCD,  nomme à sa guise   des Saidani des Ould Abbés des Ouyahia… et dégomme d’une pichenette des Mouloud Mammeri, des Amin Zaoui , et des Nabile Farès dont l’aura rayonne sur le monde des arts et de la Culture.

Il est scandaleux que des petits fonctionnaires du douar mechmeche s’arrogent le droit divin d’autoriser ou non une réunion commémorative autour d’artistes et d’écrivains qui ont porté très haut le message d’une Algérie plurielle.

Ce pouvoir a réussi à démanteler la superstructure de tout un pays  sur le plan économique, social, industriel, agronomique, monétaire mais à surtout identitaire.

Pourtant ils avaient «  hérité » d’un pays prospère qui espérait.

Lorsque les caisses seront vides, lorsque les stations services n’offriront que de l’eau , lorsque la mer Méditerranée aura englouti des milliers d’espoirs, lorsque le désert sera aux portes d’Alger la Blanche, lorsque les mosquées deviendront des dortoirs, alors  le crime sera puni et nous retrouverons notre Liberté de dire d’aimer de penser de croire d’exister.

Combien de temps cela prendra t il? Peu importe car ils partiront.

Ils partiront comme comme ces nuées de criquets pélerins ravageurs en laissant derrière eux misère et désolation.

 Et dans ce futur qui s’annonce nous commencerons enfin à vivre .

Aziz Farès

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics