Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion

DE GHARDAIA A NEUILLY…

Je n’aimais pas beaucoup les militants du FLN d’avant 88 et ils me le rendaient très bien…images-9

Mais je leur trouvais des motifs à indulgence: naïveté, appréhensions, nostalgie, frilosité, habitude, fidélité, absence d’alternative.

Je me disais que ça pouvait excuser leur grégarisation et leur inféodation au cavalier du jour…

Je n’aime pas du tout les militants du FLN post 88… ceux là sont arrivistes, égoïstes, opportunistes et cyniques… et j’abhorre ces défauts, même chez les gens de la politique…

Et celui qui incarne le plus brutalement ces défauts c’est le sieur Saidani qui s’est retrouvé à la tête de cette bande qui s’est élaguée depuis 1988 des hommes de principe parmi ses officiers comme Merbah, Ouyahia, Benflis etc…

La sortie d’hier de Saidani m’a conforté dans l’idée que cet homme et ses troupes représentent le véritable danger pour ce pays, non pas pour les impérities des ministres de cette fausse formation politique, pour la boulimie de ses affairistes, pour le panurgisme de ses militants, pour la sclérose de ses idées, pour l’interchangeabilité de ses principes mais pour la nausée qu’elle inspire à tout citoyen aimant ce pays et l’antipatriotisme qu’elle lui instille infailliblement en s’accaparant sans vergogne des leviers de commande et en imprimant avec suffisance et arrogance ses idées retrogrades à toute velléité d’inscription dans la rationalité et l’efficacité dans la gestion de ce pauvre pays meurtri par des décennies de démagogie, de populisme, de phraséologie creuse, de coups bas et de coups fourrés…

Je ne sais pas comment la claque qui l’applaudissait hier n’a pas compris que ce monsieur voulait juste régler son compte à Nekkaz pour s’être intéressé de trop près à ses biens immobiliers d’outre-mer et que ses nouvelles attaques contre Tewfik auquel il le lie ne tenaient qu’à gonfler suffisamment le pitre ambulant pour accréditer l’idée que l’homme devait être abattu pour haute trahison alors qu’il n’avait attaqué que sa petite personne et pour un acte de flibusterie incontestable et vérifiable…

Je ne sais pas comment cette claque s’est laissée convaincre par le troubadour que s’attaquer à sa personne c’est comploter contre sa formation et comploter contre sa formation c’est viser le pays…

Cela démontre queM. Saidani n’est pas un parangon de modestie et que ses applaudisseurs et laudateurs ne sont plus capables de discernement entre son intérêt matériel étroit et l’intérêt supérieur du pays…

Parce qu’il y’a fort à parier  que si Nekkaz n’était pas allé faire son numéro du côté de Neuilly, Saidani n’aurait jamais dénoncé sa collusion avec Tewfik, fût elle vraie, dans les tragiques évènements de Ghardaia…

Voilà, et que ceux qui aiment voir à l’oeuvre les béliers ne m’en veulent pas trop d’avoir osé ces mots et s’évitent de s’étrangler de colère en se disant que ma goult walou…

Mohamed Adjou

1456535_684577948227089_1544798790_n

Mots-clefs :, , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics