Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Le vrai printemps.

  »Je voudrais, et ce sera le dernier et le plus ardent de mes souhaits, je voudrais que le dernier des rois fût étranglé avec les boyaux du dernier prêtre. »

(Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)images-7

Il ne nous sera pas facile de leur échapper !…

Ils ont graduellement investi toutes les questions liées à notre vie d’ici bas et c’est nous qui leur en avons donné le blanc seing…

En dépit de la morale universelle, de la logique et du raisonnement mais aussi de notre expérience de la vie et de nos observations, nous sommes restés frileux jusqu’à la paralysie devant l’acte de décider, timorés et craintifs devant nos propres certitudes et avons préféré nous décharger de toute responsabilité pour la leur confier, devant des questions qui relèvent du minimum d’intelligence…

Dominés par la peur de nous assumer, nous avons préféré occulter nos études et nos connaissances pour nous reporter entièrement et sans contestation sur leurs explications et leurs prescriptions et au lieu de voir nos techniciens les orienter, ce sont eux que nous voyons dicter à nos techniciens les conclusions qui relèvent de leurs techniques…

Mais ce n’est pas entièrement de notre faute !…

Quand le pouvoir politique leur permet avec une déférence adulative de suppléer aux hommes de sciences qui tirent leur savoir du savoir universel engrangé par l’intelligence humaine depuis des millénaires et enseigné dans les écoles universelles et qu’il rejette négligemment le télescope pour l’oeil humain ou qu’il fasse siennes leurs réserves sur le contraceptif ou sur l’usage du gnon comme moyen de persuasion ou de dissuasion, on ne peut que comprendre une répartition des rôles dans laquelle politiciens et religieux trouvent leurs comptes, souvent avec l’assentiment muet de ceux qui sont exclus de ce marché: les intellectuels et les scientifiques…

C’est en leur permettant de nous fixer les règles de notre alimentation, de notre sexualité, de notre pédagogie, de nos loisirs, de nos lectures, de nos finances et de tout ce qui concerne notre vie de tous les jours que nous avons fait des sorciers les guides non seulement de nos consciences mais de nos actes…

Et ils ont trouvé ce statut si valorisant, si enivrant et si profitable que nous les voyons revendiquer aujourd’hui le droit de nous gouverner directement pour nous éviter les égarements vers lesquels peuvent nous conduire notre raison et celle des savants de nos sciences dites profanes…

Le printemps attendu en nos contrées débutera quand nous arriverons à nous insurger pour nous défaire de l’omnipuissance, de l’omniprésence et de l’omniscience de nos « clergés » afin que nos actes ne soient soumis qu’à la logique, à la raison, aux sciences, aux impératifs de notre coexistence avec autrui, aux spécificités de nos traditions séculaires et aux usages consacrés par la société humaine en dehors de tous ses bigotismes…

Et notre insurrection salvatrice devra se faire d’abord contre nos autoproclamés directeur de consciences…

Quand nous en auront réduit l’influence, nos dictateurs tomberont d’eux-mêmes !…

C’est à ce prix que l’Occident s’est libéré… c’est à ce prix que l’Orient se libérera !

Et si je me trompe, faites comme si ma goult walou !

Mohamed Adjou

1456535_684577948227089_1544798790_n

Mots-clefs :, , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics