Accueil, Nouveau, Réflexion, Société

Innocence

Insouciance, douce complicité, tendresse.image

Un air d’innocence qui mord le ciel.

Cette scène serait un plaisir pour les yeux  si l’absurdité qui suivra n’obligerait pas  qui en serait témoin à numéroter ses abattis comme s’il se relevait d’une chute.

Image de prévisualisation YouTube

 

L’enfant assistera, à marche forcée, à l’égorgement du mouton dont il a gagné l’amitié et l’affection;  il le verra  gesticuler bruyamment  dans sa dernière peur, la tête en bonds et rebonds sur le sol et le reste du corps gigoter de ricochets brusques.

Souffreteuse distinction en de pauvres de nous qui haranguons  le mouton de quelques pitiés sacrées, il ne subit  que le naturel des choses dans une jungle administrée par l’Homme, carnivore par passion.

La principale victime dans la scène est cet enfant qui endure son  premier et  véritable traumatisme qui le mènera plus tard, sans l’ombre d’un doute, à des troubles psychotiques.

Le côté réflexion de sa personnalité est d’avance sacrifié sur l’autel des rituels.

Faire participer un enfant à une scène dégorgement sous l’affreux prétexte de l’éduquer dans la tradition c’est faire de l’ignorance une science.

 

Djaffar Ben.

djaffar-benmesbah

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics