Nouveau

Hommes et gnomes

Le pétrole continue sa vertigineuse dégringolade et nos pitreries leur ascension…images-1

On comprend aujourd’hui pourquoi nos hommes politiques, depuis l’indépendance et peut-être bien avant, combattent la liberté d’expression, la leur et celle de leurs servants, bien plus qu’ils ne limitent celle du peuple qui peut dire d’eux ce qu’il veut et qui n’hésite pas à le faire à sa manière…

On comprend pourquoi ils imposent à chaque strate de l’autorité, le chargé de communication ou le porte-parole qui est chargé de ne rien dire ou presque et qui est recruté surtout pour sa maîtrise du silence et de l’art de se tourner sept fois la langue avant de parler…

Ils ont appelé ce grave déficit de communication: devoir de réserve… et ont même laissé comprendre que leur silence était leur manière à eux de répondre aux imbécillités populaires et que, occupés à gérer les hautes affaires du peuple, ils n’avaient pas de temps à perdre en palabres…

L’exemple de cette pratique est donné par le président en personne qui refuse de s’abaisser à répondre aux critiques et questionnements, prenant l’air hautain de celui qui, de sa tour d’ivoire faite de mutisme solennel, ne descend pas aussi bas que ce niveau d’où monte la voix roturière de la plèbe…

C’est cette manière de ne rien faire et de laisser braire qui a permis des longévités benbouzidiennes à nos fondés de pouvoir qui ont fait leur, à leur manière, le proverbe séculaire qui nous met en garde en nous disant que « erradjel yen’hakem men l’sanou » (l’homme se fait prendre par sa langue)…

Parce que, en vérité, si ces messieurs-dames ne disent rien, c’est surtout par peur de ne savoir rien dire !… et très souvent, quand l’un d’entre eux oublie que le silence est d’or, il détruit au bout de quelques mots le prestige et la considération, parfois la vénération que lui conférait son mutisme en dévoilant toute son indigence non seulement langagière mais aussi intellectuelle et en montrant toute sa petitesse d’homme devant la grandeur de sa charge, toute sa bassesse de piètre cavalier devant la grandeur de sa noble monture…

Libérés de leur devoir de réserve et poussés au strip-tease pour se disculper des accusations imbéciles qu’ils se lancent mutuellement, ceux que le peuple voyait comme des géants s’avèrent des nains sans envergure ni aura… Cruelle désillusion pour tous ceux qui croyaient qu’ils avaient à faire à des hommes et qui découvrent à leurs places des… gnomes !..

Aya bonne journée… moi je descends au marché de Boudouaou pour prendre mon bain de foule !

Mohamed Adjou

SOUG MSEKREF

http://www.sougmsekref.blogspot.com/2016/01/hommes-et-gnomes.html

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics