Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Sourate El quadem

Nous connaissons tous  le dicton: une main seule ne peut applaudir

images-10

Nous pouvons être animés  des meilleures intentions pour faire aboutir des projets qui pourraient permettre à la communauté de se retrouver et s’entraider. Le hic c’est qu’il y n’y a pas de communauté. Pas plus en Algérie que dans d’autres pays .  C’est d’ailleurs un grand problème qui permet d’occuper, sans état d’âme, un  » bien vacant ».

Le conflit est interne et a des causes multiples; la langue, la culture, l’ethnie, le régionalisme, les rapports sociaux, les affrontements hommes/femmes….( je continue…?)et in fine,  la religion!

N’importe quel gardien de parkin(je) ( je dis bien !) est enmesure , et de manière très précise , de faire une analyse  de la situation politique, économique, sociale et…. religieuse que vit l’Algerie en recadrant le discours, comme une force centripète , sur la religion.

La religion! Est-ce elle qui sauvera notre pays? Ou bien va-t-elle l’engloutir dans les profondeurs abyssales dont on ne revient pas ?

Tout, en effet,  gravite autour de la religion. La pensée rationnelle est devenue suspecte. Les  sciences pures ont été supplantées par les sciences islamiques( vite devenues islamistes) et l’Algérie s’est mise sur une orbite qui l’a entraînée dans un   système qui s’éloigne à  une vitesse astronomique.Tout le monde fustige le  » système » ce monstre qui se cache dans l’oued nauséabond El Harrach au bord duquel sera érigé un lieu pharaonique de culte

Mais tout le monde s’accommode de ce système qui renaît à  chaque fois de ses cendres.

Parlons en de la religion. Allons directement au but. Sans crainte. Sans la forfanterie dont se parent les ignorants. Parlons de ce que nous ne comprenons pas. Disons les choses telles qu’elles sont. Et surtout descendons de notre superbe arrogance pour rejoindre avec humilité la seule communauté qui en vaille la peine , celle des Humains, femmes et hommes qui respirent le même air , sous le même soleil, guidés par ces milliards d’étoiles qui veillent imperturbablement dans une nuit pluri millénaire.

Étoile de David , sourate El najm, étoile du berger, Venus romaine , Aphrodite grecque …Qui que nous soyons nous pouvons tourner nos regards dans la même direction quand bien même nos mots seraient différents. Religion et langue; deux axes qui ont « virusé » le logiciel de notre société.

L’islam glorieux, révolutionnaire, a été étouffé par un islamisme mesquin et revanchard qui tente de revêtir un habit usurpé. Magnifique langue arabe chantée par les poètes pour rendre hommage à la beauté , à la femme, à la vie, à l’amour comme le fait si bien la culture berbère tristement marginalisée.

14836-334-500J’écrivais récemment que l’arabe était la langue proclamée sacrée ( en gras) du Coran, ce que m’a reproché un lecteur qui devait lire en diagonale en omettant de retenir le mot » sacré ». L’arabe n’est pas une langue sacrée quand bien même elle serait celle du Coran. Dans notre pays ,  cette belle langue a été sacralisée lui conférant un statut qui la met hors de portée du simple quidam donnant à tout ce qui se dit en arabe, une dimension sacrée.

Les textes de loi, la radio, la TV , parler à l’épicier du coin …tout cela  devient un « acte sacré » enrobé dans l’onctuosité de termes religieux. Demain il fera beau ( bi idhnîlah!). Je viendrai la semaine prochaine ( inchallah!). Cet enfant est très beau ( macha Allah!). Le Club de Ain Boutabal a remporté la coupe d’Algérie ( ouqsim billah !). Passe moi le sel ( Allah y hafdek !).  Je n’ai pas pu arriver à temps( Allah ghaleb !). Et chantons les mérites de Lalla  Flèna (  (Radia Allah ‘Anha).

 Si vous me dites que j’aurai du commencer par  » bismillah  »   je vous répondrai: » Allah y tawwel 3amrek! » En ajoutant » barakallah ou fik »  » wa yerham waldik » et vous me direz » waldina waldik! ». Ces   formules fondées sur la religion ont été vidées de leur  sens spirituel profond en nous entraînant dans un tourbillon étourdissant qui nous a fait perdre le nord de notre libre arbitre pour nous diriger( le mot n’est pas innocent) vers l’Est d’un soleil qui ne se lève plus .

Une communauté illusoire , s’entête à se convaincre d’une croyance fragile en incluant, comme un mantra, le nom sacré d’Allah dans  les activités les plus triviales. Une communauté qui voit ses membres écartelés avec pour seul honneur un bras dressé comme une obscène érection.

J’ai cru pendant longtemps que je partageais quelque chose avec mes compatriotes; un espoir, une histoire, un passé , un avenir, une culture, une ou plusieurs langues. Mais non! Je dois me résigner à donner ma langue au chat qui tel un Sphinx me pose une énigme impossible à résoudre.

La langue de l’émoi, celle du cœur et du savoir, la langue maternelle   s’est éclipsée pour laisser la place à une nouvelle langue de bois qui ressasse ad aeternam une histoire falsifiée par des hommes qui se prennent pour  dieu.

azizfareslesoir@gmail.com

logo3

 

Mots-clefs :, , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics