Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

« Hymen National »

Le coup de gueule de l’éditorialiste Abdou Semmar face à des députés islamistes qui se sont dressés contre un projet de loi Unknowncriminalisant les violences faites aux femmes. Selon eux, cette loi, adoptée le 5 mars par le Parlement, serait contraire à la charia et menacerait la famille.(pour lire l’article complet cliquez sur le lien en bas de page)

Et voilà que ça recommence… Mais en fait il y a longtemps que cela a commencé.

Depuis 1/2 siècle, l’Algérie peine à sortir de ses mauvaises habitudes et nous chante la meme chanson. Un Hymne national dont la saveur est résolument amère.Après avoir chanté la Liberté des hommes ET des femmes, après avoir promis une Algérie moderne et résolument ancrée dans son époque, après avoir combattu les vieux démons qui hantaient le subconscient de la société, après avoir vu des femmes prendre les armes, s’occuper de leur famille, éduquer les enfants dont les pères étaient morts au combat… les responsables ( les coupables serait indiqué) tentent de se refaire une virginité à laquelle plus personne ne croit vraiment.

l’Hymen est brandi comme un trophée glorieux qui devrait faire frémir les moustaches de tous les « Omar Gatlato ».Cris de vierges déguisées pour célébrer la victoire des nouveaux Pyrrhus qui s’enorgueillissent d’avoir su conserver ce qui ne leur appartient pas.

Le vent de pudibonderie qui souffle sur l’Algérie est en train de soulever de nouvelles passions. Non pas de celles qui permettent de partir à la conquête du monde, de faire des découvertes scientifiques, de créer des oeuvres d’art immortelles, mais de celles qui font reculer l’hOMME jusqu’à sa plus infime dimension.

Il y a un grand danger lorsque le (pouvoir) s’immisce dans la chambre à coucher au nom de valeurs qui sont cotées à la bourse d’une monnaie dévaluée.

Ainsi, après  les années du socialisme triomphant qui a permis à l’Etat d’être importateur d’oeufs et de patates, nous devons faire face à un Etat hypocrite qui veut cacher le soleil avec un tamis troué.

Chantons ensemble le nouvel Hymne qui fera de l’Algérie un pays libre, vivant et fier de tous ses citoyens, Hommes et femmes.

Aziz Farès

lien pour courrier international.

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics