Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Sophistes

Ils sont de plus en plus nombreux ces sophistes qui , versets en bandoulière , jugent, condamnent et font exécuter leur nuage-en-forme-de-cheval-2courageuse sentence putassiere par des hommes de main-sourds-muets-aveugles.

Tout dans leur discours est fondé sur la religion. Un enfant qui rote, un fruit ou un légume aux formes bizarroïdes, un nuage dans le ciel… et nos « muftis »en herbe se lancent dans une interprétation blasphématoire ponctuée par un soubhane Allah, macha Allah qui a perdu tout sens religieux.

Allah et tous Ses attributs sont énumérés comme une vulgaire  liste d’épicerie.

Allah est vraiment grand!

Incontestablement Le Plus Grand et Le Plus Miséricordieux.

IL Est Celui qui pardonne même à ceux, celles qui profanent Son Nom en toutes circonstances.

Suis-je un mécréant? Me faudra-t -il vivre caché dans la crainte du jugement de ces dieux d’un Panthéon que le Prophète a combattu en détruisant des idoles en argile pour faire entrer dans les cœurs l’Amour exclusif du Dieu Unique?

Que peut bien  signifier la foi si elle se contente d’appeler à se conformer à des prescriptions expurgées de leur contexte spirituel?

Si Les dignes successeurs du Prophète ont tous été assassinés, exception faite du 1er Khalife, Abu Bakr, nous devons en chercher les raisons.

Othman, Ali, … Étaient ils moins pieux que leurs persécuteurs? Mon ancêtre  venéré depuis 1 millénaire s’est-il trompé en priant chaque jour avec ferveur?

Il est de plus en plus évident que nous sommes, depuis la mort physique du Prophète devant une contradiction qui paraît insoluble et entretient un conflit ( voulu?) entre deux courants qui s’affrontent: l’un s’appuie sur la raison, le libre arbitre, l’autre sur la croyance.

Je ne parle ni du sunnisme ni du chiisme et encore moins des différentes écoles  (wahhabisme ou malékisme).

« Croire que l’on pense  » est un non sens , un déni de soi qui enferme dans une certitude confortable qui peut paraître rassurante.

Croire et penser sont ils solubles dans le même creuset?

Penser est tout autre chose. Cela implique une remise en cause non pas de ce qui est énoncé comme une vérité émanant de Dieu mais une compréhension assumée de Ses paroles.

J’ai souvent entendu , avec intérêt, les arguments de croyants qui se disent sincères mais ne peuvent imaginer qu’il existe un autre regard sur ce qu’ils énoncent comme une conviction inébranlable.

A ceux là, je répondrai qu’il suffit d’imaginer que tout le monde croit penser de la même manière. Une possibilité impossible car elle remettrait en cause toutes les certitudes.

Les sophistes auront beau jeu de contredire mes propos. C’est leur rôle. Ils le jouent à merveille sans s’apercevoir qu’ils s’éloignent d’une porte que le Prophète avait pu ouvrir mais qu’ils sont en train de refermer.

Aziz Farès

 

 

 

 

 

 

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics