Accueil, Mémoire, Nouveau, Politique, Réflexion

Mon Djurdura…

…Déjà, les odeurs de diabolisation..et d’affligeants spectacles d’autoflagellation…culpabilité par ci, honte par là…Choc, immense tristesse et imgrescompassion, oui, évidement, pour sûr…mais honte, non…, car je ne suis coupable de rien…je ne me sens coupable de rien!!..et …si je devais solder les comptes, et sans jouer la victimisation, ce serait à moi, de demander des comptes à ces fervents apôtres de la justice, de l’Humanité,, des droits de l’homme d’avoir été les arrières- cours obscures pour nos coupeurs de tète d’hier…. des laboratoires d’apprentis sorciers tapis dans l’ombre…..

Choc des cultures, choc des civilisations et tutti quanti…..boko haram, daesh, état « islamique » et j’en passe sentent trop le soufre fumant dans un remake sordide pour ne pas prendre le recul géopolitique et géostratégique nécessaire.., faire les recoupements,si aisés, malheureusement, du scénario macabre écrit avec des gants blancs, et qui nous recomposent, presque en direct, le puzzle … Beaucoup a été dit, même si ce n’est pas fini, sur les dessous de ce qui se joue sous nos yeux, aujourd’hui…

Le terrorisme est la plus grande arme de guerre, c’est connu,..et on ne s’embarrasse pas d’états d’âmes pour s’en servir…
mais je n’aime pas ressasser….préférant goûter plutôt au simple mais incommensurable plaisir, bonheur, d »arpenter de nouveau, les espaces naturels de mon Algérie…

Traverser seuls, une décennie noire.., de sang et de terreur, aux relents de complicité, et dans la plus grande solitude, ça donne trop la mesure de la vie.. de la valeur de la vie…,juste ça…des plaisirs simples…marcher, respirer, prêter ses joues au vent, au calme..et les yeux fermés…ou presque…
Alors c’est d’ abord dans les bras généreux de mon Djurdjura qui m’avait tant manqué, ..toutes ces années, que je suis partie, en premier, me jeter ….douces retrouvailles malgré les grosses cicatrices visibles…une joie indescriptible…un cordon ombilical enfin relié…..je renais…

Djurdjura, qu’a -t-on commis en ton sein?et sur quel autel il a été décidé de sacrifier l’Algérie, et toi avec?…Djurdjura…toi seule a su, l’automne dernier, me faire faire le deuil d’un être cher perdu, .apaiser mes douleurs dans tes sommets… à nous de ne jamais faire notre deuil de toi, et encore moins de l’Algérie!

La fabrique du consentement active ses cartes sur l’Algérie, c clair, on s’y attendait un peu…beaucoup..via une campagne médiatique affligeante qui bat son plein!…bon spectacle…à moins de lui tourner le dos….Dos?….tiens…comme ce coup de poignard dans le dos…
… ou d’épée dans l’eau??…

Tahya El Djazair!

(Magnifique texte de ma chere Samia Chekchak… Hymne a la paix…)

 

Mots-clefs :, , ,

Une réponse à “Mon Djurdura…”

  1. Le 28 septembre 2014 à 15 h 35 min Dina youras a répondu avec... #

    C’est magnifique merci!!! J’en pleure!

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics