Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Trahison

Unknown-1Tout le monde devrait, prophétise Andy Warhol, avoir son 1/4 d’heure de gloire! Et nous y sommes ! Une gloire éphémère, furtive, qui s’évapore sans laisser de trace.

Facebook et Twitter et d’autres réseaux  » sociaux » permettent en effet toutes les audaces.

Des amis virtuels s’immiscent subrepticement dans nos vies, nous apostrophent, nous tancent, nous jugent , nous condamnent et nous exécutent illico presto d’un clic de souris qui tombe comme une lame de guillotine.

Les mots,  les gros mots , nous sont jetés à la figure sans ménagement, HURLÉS en majuscules sans aucune forme de procès.

D’illustres inconnus après avoir hiberné dans la moiteur de leur anonymat telles des bactéries voraces sortent de leur tanière en quête de nourriture plus terrestre que spirituelle pour alimenter leur haine . Des pseudos intellectuels émergent en espérant pouvoir émarger au registre d’une mal aimé soi disant décriée officine  qui régente nos vies. D’obscurs « journaleux  » proclament leur nouvelle  allégeance aussi flexible qu’une girouette made in Taïwan. Des politiciens sortis de l’aile ou la cuisse d’un Jupiter en kamis découvrent les vertus d’un pouvoir éphémère. Des opportunistes deviennent milliardaires sans avoir investi un sou de leur poche trouée et la vie , ou plutôt la mort , continue à dérouler son tapis rouge de sang dans les stades.

Qui pourra dire un jour ce qui se trame aujourd’hui dans la tête sans cervelle de ces bourreaux non pas du travail mais de la paresse qui comme chacun le sait est mère de tous les vices.

Des vices qui ne prennent même plus la peine de se dissimuler  et qui sont affichés comme des titres de gloire. Au nom de quoi? D’une pseudo égalité? D’un égalitarisme de façade qui tente de nous faire croire que nous sommes des êtres justes en oubliant que justement nous sommes des Êtres vivants, doués de pensée , d’une conscience, d’un libre arbitre.

Mais que dis je?

Blasphème !

Il n’y a pas plus d’arbitre que de joueurs que de ballon que de terrain que de règles du jeu. Il n’y a plus  de loi que celle des champs pétroliers où tout est permis. Tuer voler manger dévorer dépecer s’approprier détourner mentir sans que cela provoque la moindre étincelle de remords.

Qui est responsable de cette dérive? Y a t il un responsable? Sommes nous à l’écoute des battements du cœur de notre Société ? Avons nous conscience que nous partageons un espace-temps qui représente TOUT et RIEN dans la durée infinie de l’existence. ? Le drame que nous vivons en Algérie et dans le Monde Arabe / musulman me semble anachronique et surtout injuste car il nous éloigne de notre vérité essentielle. Nous refusons de croire en nous et de voir en nous cette puissance qui a porté l’Humain depuis la nuit des temps vers le soleil de la connaissance. Au lieu de nous élever , nous rapetissons pour être réduits à un chagrin qui nous colle à la peau.

Prenons la religion par exemple, l’Islam particulièrement ; dévoyé , détourné de son Essence, vidé de sa substantifique moelle  …et ce sont des Millions d’individus qui sont voués aux gémonies dans une jouissance diabolique. Islamistes qui portent leur foi en bandoulière comme de la verroterie en toc qui ont ouvert le bazar de Pandore au nom d’Allah dont ils prononcent le nom à longueur de journée dans une éructation blasphématoire en ânonnant quelques versets grappillés au hasard de rencontres douteuses. « Macha Allah, Wallah, La hawla wa la quwwata illa billah »…

« Lis » , a dit l’Archange et la réponse fut :  »Je ne sais pas lire »! Autrement dit, «  Je ne comprends pas le sens caché de ces mots ».

images-1

« LIS » Alif LemMim…et par trois fois, « Je ne sais pas lire » est répété dans une profonde humilité .

Mais voilà que de nouveaux prophètes,indignes usurpateurs sans scrupules,  tentent d’imposer une vérité préfabriquée qui n’a rien à voir avec un Mystère qui leur échappe. Alors, armés de bazookas, ces vampires assoiffés du sang des innocents  commettent , au nom de Dieu, les crimes les plus abjects.

« Lis »… Ce n’est pas un petit scribouillard qui jouerait de la derbouka  qui est interpellé qui répond  » je ne sais pas lire » , Mais un prophète , LE prophète qui dans sa foi révélée , doute d’être capable de porter le poids d’une charge sublime.

Que s’est-il passé pour que des trublions sans envergure s’imposent à nous pour nous dire ce qui est  » haram » en nous traitant de koufar ?

Quelle autorité scientifique intellectuelle religieuse cultuelle possèdent-ils que nous les laissions encore s’ériger en gardiens de la morale?

Quelle illumination soudaine à éclairé  une route qui s’est perdue dans le désert de l’ignorance ,D’Alger à Samarcande, de Marrakech à Kaboul, de Damas à Gao?

Au nom de Dieu!

Une fois de plus, Dieu est innocent et c’est tout l’Islam, dans sa grandeur et sa dignité qui devrait se lever et Lui demander pardon pour avoir trahi Sa Parole sacrée.

Aziz Farès

( in le Soir d’Algérie)

Mots-clefs :, ,

Une réponse à “Trahison”

  1. Le 19 septembre 2014 à 13 h 20 min page a répondu avec... #

    Excellent article, je suis très sensible à ce genre d’infos

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics