Accueil, Nouveau, Réflexion, Société

Etre ET ne pas Etre

Je suis ébranlé par toutes ces images qui parviennent de Ghaza, de Syrie, de Libye.images

Je viens également de visionner une vidéo de ces fous du Daesh qui tirent sur les gens dans la rue, sur les voitures qui roulent. Ces snipers assoiffés de sang, drogués, se promènent pour «jouer» à la guerre comme à un jeu vidéo.

Les médias dits sociaux nous «informent» en continu sans aucune censure ni restriction éthique. Autrefois, les visages étaient floutés et un avertissement signalait la violence de ces images. Tout cela est chose du passé.

J’en ai assez.

Évidemment, nombreux sont ceux et celles qui me diront que je ne suis pas obligé de regarder.

Mais comment faire lorsque ce déluge se déverse ? Ignorer et jouer, moi aussi, à super Mario, justicier des temps que l’on croit modernes ?

Il y a une sourde et macabre volonté de médiatiser non seulement la guerre mais tous les moments dramatiques de la vie.

À quoi cela correspond-il ? Que cherche-t-on à exorciser ? Veut-on être le témoin de la barbarie? Est-ce une façon de se dédouaner ? De se disculper de ces atrocités qui,bien lointaines, envahissent notre quotidien ? Veut-on se persuader d’être «plus fort que la mort» ?

Etre et ne pas être, sans demi-mesure, bourreau, victime, assassin, loup, mouton, bouc émissaire, juge, témoin, accusé, voilà qui risque de faire basculer le fragile équilibre qui nous maintient en vie afin de ne pas nous perdre dans les profondeurs abyssales qui effrayaient les anciens.

L’être humain n’a pas fini de révéler la face cachée de cet obscur personnage qui le fait jouir dans une illusoire satisfaction .
Aziz Farès
( in Le Soir d’Algérie mardi 19 aout 2014)

azizfareslesoir@gmail.com

Mots-clefs :,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics