Accueil, Mémoire, Nouveau, Réflexion, Société

De Ghardaïa à Ghaza

par Aissa Lamri.Unknown

De Ghardaïa à Ghaza,

En traversant les frontières de toutes les lâchetés,

Arabes et autres.

Nous vociférons de jour, le ventre vide, le visage livide.

Et le soir on mange à l’heure dite, c’est Ramadhan.

Mais que se passe-t-il à Ghardaïa? juste là, à quelques encablures

Et à Ghaza la lointaine, l’oubliée rappelée à nos souvenirs par

la violence explosive des bombes.

Des roquettes interceptées empêchant des enfants de rêver

Et d’autres…de vivre.

Qu’importe le mensonge, pourvu qu’on ait l’ivresse.

Des étoiles brillent ici et là et d’autres se meurent et s’éteignent.

À Ghardaïa, pourtant si proche, mais si lointaine.

Et à Ghaza, si lointaine et pourtant si proche.

Leurs enfants nous implorent en silence, le regard hagard

Et nous, si désireux, mais si impuissants.

Villes torpillées, écrasées, meurtries, déluge de feu.

Tornade de bombes meurtrières, morts, martyrs,

Le torchon brûle à Ghardaïa, Mozabites, Ibadites, Malikites.

Et Sunites à en avoir le souffle coupé jusqu’à l’aube.

De se goinfrer en pensant à vous, enfants, femmes et vieillards.

Coupés du monde, de la réalité entrecoupée de silences radio.

Silence on tue!

À Ghardaïa, à Ghaza, deux villes antiques et éternelles.

Sauront nous les protéger?

frontiere_mexique

Mots-clefs :, ,

Une réponse à “De Ghardaïa à Ghaza”

  1. Le 16 juillet 2014 à 22 h 49 min Dina youras a répondu avec... #

    Merci Aziz. Frissons…parce que sublime de sensibilité exprimée avec justesse encore une fois.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics