Accueil, Mémoire, Nouveau, Réflexion

ماءُ الزَّهْرِ

 Je viens de recevoir un cadeau somptueux. d4956033r

 Une amie très chère m’a fait parvenir , dans un « m’rach » en vermeil, des rayons du soleil d’Algérie.

Eau bénie par Sidi Abderrahmane, Saint Patron de la ville qui m’a vu naître, mazhar qui éclabousse de milliers de gouttes plus précieuses qu’une feuille d’or, une tendre nostalgie.

Soleil chaleureux comme ces mots murmurés dans la douceur de la pénombre d’un après-midi consacré à la sieste.

Les yeux mi-clos, persiennes entre ouvertes juste pour laisser filtrer un air tiède, la musique du cœur s’empare de mes sens. Rideaux qui flottent au rythme du temps qui passe, lentement, comme un chat qui somnole. Des voix qui parviennent,  porteuses de mots qu’il faut deviner en laissant naviguer mon imagination.

La baie d’Alger, ventre maternel, veille sur ses enfants, mes frères, mes sœurs, amis, amies , amantes, amoureux, esthètes, musiciens, peintres, pâtissiers , tous artistes.

Les rues transportent mes émois , mes secrets, mes peurs, mes craintes, mes espoirs. La mer flatte les coques des navires en partance vers des rives lointaines, messagers adoubés et le chant du muezzin berce mon âme qui sourit. Merci Samia, amie, soeur de coeur pour ton inspiration qui porte le souffle de la Vie , transformant la tristesse en une joie profonde.

Merci pour ces mots, ces images, ces senteurs qui traversent la Mer comme une découverte sans cesse renouvelée.

Affection.

Mots-clefs :, , , ,

2 Réponses à “ماءُ الزَّهْرِ”

  1. Le 27 novembre 2013 à 23 h 21 min Dina youras a répondu avec... #

    Un vrai bijou de l’âme niché au coeur du souvenir, cet écrit! Que j’aime ça! Non, j’en raffole serait plus juste. Tu n’écris pas que pour toi, mais pour nous tous qui sommes loin de notre Mère, de la matrice commune. Trop beau. Je le mettrai en partage pour illustrer notre attachement à ce qui nous est essentiel. Merci de parer notre essentiel de ses plus beaux atours, de le polir si délicatement pour le faire doucement reluire de mille feux, tel un joyau précieux au creux de notre mémoire. Merci de ne pas laisser se ternir, s’empoussiérer, s’éloigner jusqu’à l’effacement, le diamant pur de notre Mémoire …

  2. Le 27 novembre 2013 à 16 h 56 min Youcef Aissaoui a répondu avec... #

    Bonjour Aziz
    Ravi , content , bien plus que ca …
    le fait que tes envois m’ont guidé et fait atterir sur ton blog.
    Honnetement je me retrouve totalement dans tout ça tu sais ; à cela je voudrais m’abonner a la newsletter .
    Pas uniquement pour moi , mais aussi a mes enfants Sophie ( 10 ans ) et Remy ( 8ans ) que d’ailleurs j’ ai initié à être Francophone .

    Sidi Abderrahmane reste le lieu le plus poetique d’Alger qu’il domine , le plus empli de spiritualite

    En te souhaitant un plein courage
    Salutations , bien amicalement .

    Youcef Aissaoui de Londres

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics