Nouveau

Gasba ou Bendir

Gasba ou Bendir 250px-bendir

Les ballons d’essai, les sondes, les scuds, et autres missiles non patriotes, les rumeurs… arsenal des turpitudes les plus viles, sont envoyés méthodiquement pour abrutir  une Société meurtrie par 1/2 siècle d’une mainmise autoritaire qui ne cherche même plus à revêtir un habit décent.

A quoi peuvent donc servir ces déclarations, distillés comme un poison violent, par d’une part le SG du FLN auto proclamé gardien de la Révolution( ça rappelle quelque chose n’est ce pas) et d’autre part le 1er ministre dont les envolées littéraires sont probablement puisées dans les contes de grand-mère.( Nannak, pour les initiés) ?

Des déclarations qui se veulent « fracassantes » mais qui pourtant mettent à nu une réalité que le khfeidji du village le plus reculé connait.

Vouloir nous faire croire que  » la campagne électorale » du président Bouteflika  est engagée c’est prendre « les enfants du bon dieu pour des canards sauvages « .

Depuis quand le pouvoir a-t-il eu besoin d’une campagne électorale? Quand les élections ont-elles été  » propres et honnêtes » comme l’affirme encore la gazelle au roi Lion.? En fait, ce ne sont pas des urnes bourrées mais des urnes funéraires.

L’Algérie, la notre, celle que nous aimons, celle pour laquelle nos ainés ont combattu, celle qui a été un modèle dans le monde, celle qui s’est tenue à coté des peuples privés de Liberté, celle qui a défendu les causes justes des Palestiniens , cette Algérie est en train de devenir, malgré ses richesses naturelles, sa situation géographique, son potentiel humain.. une monarchie bananière dont personnellement je suis pas fier.

Que Sellal, Saidani ou Omar Bouzouar croient en ce qu’ils déclarent est un problème sur lequel nous devons tous réfléchir.En ostracisant de manière éhontée tout le peuple Algérien ces hauts(?) commis de l’Etat jouent aux apprentis sorciers à travers des discours démagogiques destinés à entretenir la peur.

Sellal prévient … »que l’économie nationale a pris une nouvelle voie » Désormais l’Etat ne s’occupera plus des petits projets économiques … Investissez et ne me parlez plus de cette histoire de (riba)… »( in le Soir d’Algérie).

La politique s’est malheureusement transformée en souk à l’image d’une économie de bazar et les discours ne sont même plus écris pour au moins tenter de faire bonne figure..

Mais le plus grave est cette envolée qui présente Abdelaziz Bouteflika comme un sauveur .  » Cet homme, dit il, a vécu longtemps ici parmi vous« . Si cela constitue un critère brandi comme une revendication incontestable, je tourne alors mon regard vers le Président Mohamed Boudiaf, exilé durent 30 ans mais qui a su parler avec sincérité

35 millions d’Algériens se posent encore la question de savoir où ils vivent.

Aziz Farès

Mots-clefs :, , , ,

2 Réponses à “Gasba ou Bendir”

  1. Le 25 mai 2014 à 15 h 55 min Boursier Cac 40 a répondu avec... #

    Que penser de ce billet qui ma litteralement scotchez … sublime ?

  2. Le 11 novembre 2013 à 18 h 27 min Idir Ait Mohand a répondu avec... #

    Nous vivons dans un pays que j’appellerais en terme des technologies modernes : La Plateforme El-Fouha.com/
    « Tous ces pédants et autres prétentieux qui sont arrivés au pouvoir, à la notoriété, à la richesse par intrusion, croient voir la Joconde, alors que dans leur rétine est sérieusement imprimée la tribu avec tout ce qu’elle a d’archaïque : Le triomphe des cadavres ».
    « Prise entre le « Chikourisme » permanent du pouvoir et le « Haw-hawisme » intermittent de l’opposition, la société civile résiduelle, après avoir tourné en carré, le pays est tourné en bourrique ». Dixit notre médecin/poète

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics