Accueil, Nouveau, Réflexion, Société

Violence

On dit souvent que la  violence fait partie intégrante du caractère des américains.Violence dans Accueil

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les ventes d’armes même lourdes, sont en vente libre, dans ce pays, un continent, où la raison du plus fort semble toujours être la meilleure.

Le fameux « struggle for life », est pleinement assimilé par des populations d’origines ethniques extrêmement différentes qui ont rapidement compris qu’elles devaient elle même «  se faire violence », se battre, lutter, parfois tuer pour éventuellement pouvoir rester en vie.

Si de nos jours l’Amérique domine le monde, il faut se souvenir que la Pax Romana et  les dynasties qui régnaient sans partage dans l’ancienne Egypte imposaient une loi, la leur. Il fallait alors se réfugier chez soi, recroquevillé, à l’abri des tempêtes, des ouragans et de la folie des hommes.

Ces hommes qui, il fut un temps, ont cru naïvement que la violence était extérieure à eux. Les barbares, les méchants. c’étaient les autres.

Toutes les époques ont développé le thème de la violence et on pourrait effectivement se demander quelle est la fonction de la littérature (il me revient en mémoire ce «  Nom de la Rose » de Roberto ECCO).

On pourrait aussi, peut être, se demander la même chose pour d’autres formes d’expression, d’autant plus  que, à peine entrés dans l’ère de la communication, nous avons été immédiatement soumis (eh oui) à un bombardement méthodique. Les médias, le cinéma, la télévision… font très vite entrer dans une transe irrépressible à laquelle peu arrivent à résister. Sans m’attarder plus longuement sur les images insoutenables de blessés hébétés, je ferai un détour par Alger, Baghdad, Damas et d’autres villes où le sang nous est projeté sans ménagement, dans un  rituel fascinant.

Le dieu RA régnait autrefois sur tout le monde connu et arrachait de la nuit des ténèbres.

Un Pharaon a voulu lui substituer un Dieu Unique qui « éclairerait » le monde. Il fut assassiné.

Aujourd’hui, on tue Au Nom d’un Dieu Unique !

Les mythes ont la vie dure.

C’est probablement pourquoi Freud s’en est emparé.

Aziz Farès

Mots-clefs :, , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics