Accueil, Nouveau, Politique, Réflexion, Société

Ostentatoire!

 

Ostentatoire! dans AccueilLe mot  fait l’effet d’une bombe dans le landernau d’une communauté qui semble avoir du mal à se trouver.

Plutôt que de poser des bombes incendiaires ( au propre et au figuré), il serait plus responsable, plus constructif, plus humain de poser des questions en ayant l’humilité de ne pas prétendre connaître toutes les réponses.

Le projet de charte du Parti québécois, avant même qu’en soit révélé le contenu, a fait se lever les boucliers de parangons hypocrites d’une vertu douteuse.

Le débat qui entoure la charte proposée par le Parti Québécois est une avancée spectaculaire mais surtout audacieuse d’un mode de pensée jusque là archaïque qui se réfère à des concepts obsolètes.

Est-il vraiment question de liberté qui, plus est, serait brimée  dans ce Québec de 2013 qui aspire au progrès en jouant un rôle de premier plan dans de nombreux secteurs ?

Les faux arguments que j’entends ici et là résonnent comme un tocsin. Il y a danger!

Danger de laisser dériver une mentalité figée, ou pire rétrograde ,qui tente de s’imposer au Nom  de la Liberté ou, pour rendre le débat impossible, au Nom de Dieu! De « ce » Dieu unique, universel mais  qui pour certains, est exclusif.

Cette liberté est-elle menacée par un pouvoir que des détracteurs présentent, toute honte bue, comme intolérant , voire dictatorial ?

Lire et entendre les propos incendiaires d’apprentis démocrates qui tentent encore de se dissimuler sous un hidjab transparent a de quoi inquiéter.

De quoi ont donc peur ces défenseurs de signes  » ostentatoires » qu’ils revendiquent de porter haut et fort comme un trophée identitaire?

Craignent ils de disparaître corps et âme dans ce Québec qui leur a ouvert les bras, eux ( et elles) qui se sont enfuis de leur pays pour échapper à l’arbitraire d’une loi présentée comme divine?… et dont ils réclament, ici, l’application stricte.

Loi indiscutable, loi imposée par la force dans des pays ou le mot Liberté est interdit: de penser, de pratiquer , ou non, une religion( quelle qu’elle soit!),  d’écrire dans les journaux, de vivre sa sexualité, de choisir ses représentants…

Faut-il comprendre que la Liberté pour ces individus prend un sens particulier lorsqu’il s’agit de se conformer aux lois de l’Etat? Que cette liberté se résume à obéir à de pseudo prescriptions divines ? Et en disant pseudo, je pèse mes mots .

Quelles sont donc ces prescriptions en matière de vêtements ou autres signes  » ostentatoires » que certains brandissent comme Vérité sans même avoir lu et encore moins compris des  textes ésotériques dont ils se réclament.  Et quand bien même cela serait, cela autorise-t-il à refuser de se conformer aux lois de l’Etat, régalien, dont le rôle est de veiller au bien être et à la sécurité des citoyens égaux entre eux et devant la Loi.  Il en va de la stabilité d’un système politique

Pouvait on être autre chose que romain à Rome? On peut en douter!

Mais au fait, de quoi est-il question? D’interdire de pratiquer une religion, de brimer les individus, d’imposer une loi contraire aux libertés individuelles?  Il serait  étonnant que le Parti Québécois s’aventure sur un terrain contraire à ses idéaux.

Que peut donc signifier cette « liberté » revendiquée  souvent de manière indécente? S’agit-il de restreindre une liberté qui alors se résumerait à porter des accessoires vestimentaires?. . .

J’entends d’ici les cris de ces « amoureux de la liberté » qui imposent à leurs épouses, à leurs enfants mineurs, de se conformer à une Loi divine dont ils n’ont que vaguement entendu parler en écoutant des prédicateurs dont le discours est  loin d’être moral .  Loi divine ou loi des hommes? Des hommes qui se disent libres mais qui obéissent aveuglément à une idéologie ( car c’est de cela dont il s’agit)  qui les enferme, les séquestre et leur ôte toute velléité de penser librement.

En voulant faire  croire qu’ils sont persécutés, ces individus brandissent une arme de destruction massive dont ils usent et abusent sans modération en  attisant le feu de la haine et de la discorde tout en se dissimulant derrière le paravent de la « communauté musulmane », laquelle n’est qu’une vue de l’esprit. En effet cette communauté n’existe pas! … Quelles affinités peut il y avoir entre un afghan, un indonésien, un koweitien, un irakien, un tunisien, un libanais… musulmans mais dont la culture est totalement différente . La religion? Le sunnisme, le chiisme? ou encore toutes les « écoles d’ interprétations » qui se combattent dans des joutes souvent éclaboussées d’un sang « fraternel ».

Une prétention de plus qui met en évidence l’hypocrite attitude qui consiste à marquer ostensiblement un territoire .

La foi n’est ce pas cette rencontre attendue de l’autre, de celui, de celle qui accueille, qui reçoit et fait un don.

Il serait aisé d’étayer cette réflexion par une série de citations de philosophes qui se sont penchés sur une question qui taraude l’esprit humain. Cela ne ferait que faire rebondir une discussion stérile, chacun s’accrochant à une certitude.

La quête identitaire qui s’exprime au Quebec et rejaillit épisodiquement met en évidence le conflit de vivre  en même temps sa foi ET la foi dans l’Etat.

Aziz Farès

Mots-clefs :, , , ,

3 Réponses à “Ostentatoire!”

  1. Le 16 mai 2014 à 15 h 52 min Natalie a répondu avec... #

    Looking forward to reading more. Great post. Great.
    Natalie

  2. Le 15 janvier 2014 à 16 h 35 min Ali a répondu avec... #

    Je vais rajouter ce site dans mes favoris.

  3. Le 18 septembre 2013 à 20 h 18 min Dina youras a répondu avec... #

    Quand je pense qu’en France le Conseil d’Etat a du se creuser les méninges pour trouver un fondement juridique admissible à la problématique posée par l’interdiction du port de la burka ou voile intégral dans les espaces et lieux publics, et cela au nom des libertés individuelles de chacun et de chacune! Heureusement que l’issue à la problématique juridique a été trouvée : la liberté de se vêtir à sa guise, n’a pas été déclarée liberté fondamentale de l’homme. Donc exit le bermuda, la mini jupe ou le short au travail, mais exit aussi la burka des lieux et espaces publics ! Et pourtant il y a encore des litiges qui font jurisprudence : la Cour de cassation vient de lever l’interdiction réglementaire du voile islamique dans les établissements à caractère privé, tout en la maintenant dans les établissements chargés d’un service public ce qui divise la Doctrine (c’est-à-dire les avis exposés par d’éminents juristes) et les professionnels du Droit. Nous vivons une drôle d’époque…

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics