Accueil, Nouveau, Réflexion

Point

Le débat est essentiel lorsqu’il est construit sur des arguments et non parasité par des arguties ou des propos de sophistes.

Ce n’est pas le débat,la contradiction ni les contradicteurs qui gênent mais plutôt le « non-débat », résultat d’une frustration inquiétante portée par une méconnaissance de textes( sacrés ou autres). Et qui éloignent de notre propre pensée.

Peut-on contraindre quiconque à penser ou dire comme SOI ? Ne faut-il pas re-questionner ses certitudes en engageant avec soi-même un débat déjà tronqué.

Ne vaut il mieux pas alors se réorienter en tenant la boussole de sa propre vie.?

Se prendre en main, se prendre par la main, doucement, avec affection , pour cheminer tranquillement sur les sentiers de la vie.

Respecter le rythme de notre pensée, s’arrêter pour sentir les effluves de notre histoire, apprécier les saveurs de notre existence.

Car nous existons. Par nous. Avant tout .Au delà même de ce que nous croyons.

Mettre un point final à un texte, un récit… est ce utile, lorsque l’histoire est sans fin… ?  tant que nous sommes vivant(s).

Nous écrivons sans cesse la même histoire. Avec des mots, des virgules, des interrogations, des points virgules, des guillemets, …des points qui nous suspendent pendant un instant d’éternité au bord d’une immensité.

Continuer à écrire sans cesser de réfléchir à ce but  déjà atteint sans encore le savoir. Sans mettre un (.) point final… Ce point… qui contient … « tout »

Mots-clefs :,

5 Réponses à “Point”

  1. Le 13 septembre 2013 à 15 h 43 min Dina youras a répondu avec... #

    C’est magnifique, je n’ai rien à dire d’autre! Tu es un véritable orfèvre de la reflexion intime, de ce dialogue qu’on a avec soi même, au plus profond de soi! En même temps, tous ces mots que tu couches si délicatement avec tendresse et raffinement, sont d’une esthétique à couper le souffle! Je ne respire plus, je pleure! Pire je me sens aidée, comprise, soutenue…en quelques mots! Bravo l’artiste…
    PS : urgent, voudrais partager sur le mur!!!
    J’aime « se prendre en main avec affection ». Bises reconnaissantes!

    • Le 21 septembre 2013 à 7 h 36 min azizfaresidees a répondu avec... #

      Toujours se prendre en main avec affection car nous sommes notre meilleur ami. Celui qui compte vraiment et sur lequel nous pouvons compter. Celui qui nous ecoute sans attente, sans jugement. Celui qui nous aime. Celui qui vit exactement la même chose que nous. Comme nous ne voyons pas nous cherchons ailleurs.

  2. Le 13 septembre 2013 à 15 h 15 min Dina youras a répondu avec... #

    SUBLIME, carrément ravagée, avec cet écrit! Que c’est beau et délicat : de la dentelle de calais de couleur ivoire, de la porcelaine fine…

  3. Le 12 septembre 2013 à 18 h 41 min Bachir MEBAREK a répondu avec... #

    « Nous écrivons sans cesse la même histoire. » quand il s’agit de fiction, j’en convient, mais c’est une autre paire de manches pour le billettiste, l’éditorialiste ou tout simplement le pigiste face à la feuille blanche.Certes « Avec des mots, des virgules, des interrogations, des points virgules,(…)on écrit des textes différents mais structurés par le « style » original de chaque « écrivant » lequel style devient une griffe que seuls les lecteurs attentifs ( ils deviennent des oiseaux rares par les temps qui courent) savent distinguer et apprécier …

    • Le 13 septembre 2013 à 0 h 40 min azizfaresidees a répondu avec... #

      Cette « histoire » que chacun raconte, cher Bachir,est une histoire personnelle. Histoire d’écrivain,de journaliste, d’écolier… chacun transporte avec lui sa part de l’Histoire qu’il comprend à travers sa propre histoire. Le style, bien sür, est important mais il ne doit pas , il ne le peut d’ailleurs, masquer le fond qui se cache mais qui est tellement évident.

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics