Nouveau, Réflexion

Résilience

Que de livres ont été écrit et consacrés à la résilience !

Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer ce que signifie ce concept, d’autres auteurs, plus compétents et mieux avisés que moi l’ont développé avec un grand talent.

Je parlerai simplement d’une expérience intime, d’un vécu. Le mien, le votre, qu’importe! A ce titre  nous avons tous le droit  d’exprimer ce que nous croyons être juste, ce en quoi nous croyons.

La  vie est une suite de rebondissements tous plus surprenants les uns que les autres. Au début nous n’y prêtons pas attention, était-il possible de faire autrement? Non car nous ne savions pas ce qui se passait. Nous vivions, absorbant tout comme une éponge qu’on essore, qu’on presse à chaque fois, et à chaque fois nous nous résignons à accepter ce qui est imposé.

Imposé est le mot. Tout est imposé. Depuis la naissance jusqu’à. ..Tout se fait sur un mode et un programme pré établis. Alors, comme dans une mécanique bien huilée, nous tournons  en étant persuadé d’être libre.

De penser, de dire, de faire, de  croire, de se taire, de voir les autres agir contre notre volonté sans rien comprendre, sans rien savoir, avec au fond une immense incertitude.

Comment pouvions-nous savoir qu’autre chose existe ? Qu’il y avait ailleurs, des gens différents? Comment aurions nous pu avancer la tête haute, fier, heureux, bienheureux?

Qui pouvait nous montrer une route qui n’était pas encore tracée?

Cette route, cependant, nous l’avons parcourue; seul, mal accompagné; en faisant des rencontres, en cédant le passage sans y être obligé. En acceptant tout. Car il fallait accepter.

Et sur cette route, parfois, nous faisons des rencontres, LA rencontre; celle qui sera décisive; qui nous ouvrira les yeux; qui nous rassurera en nous tendant une main amicale; une main tendue dans un geste chaleureux. Une main secourable pour une âme en peine habituée à ne plus attendre; à ne plus rien attendre.

Le désespoir peut être  fatal. Il peut mener à l’ultime limite; nous pousser à disparaitre dans une fuite éperdue, une fuite sans aucun but car tout est déjà joué.

Cette main qui s’offre à nous, nous devons la saisir et nous y accrocher. Elle peut nous sauver si nous voulons être sauvés.

Car tout, oui tout, dépend de nous.

Aziz Farès

Une réponse à “Résilience”

  1. Le 6 septembre 2013 à 17 h 47 min Idir Ait Mohand a répondu avec... #

    Une arrivée, un parcours et un départ vers une destination commune qui interroge ? Ce vecteur qui s’inverse et qui se lit dans les deux sens, ne change rien au parcours que chaque être doit forcément effectuer suivant un tracé bien défini. Que le passage se fasse par des chemins tortueux bordés d’épines ou sur des routes rectilignes bordées de fleurs, cela ne change en rien l’arrivée vers ?

Ajouter votre réponse

Username14349 |
Bienvivrealahaiegriselle |
Lecrpe2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Photoshopfree7979
| Despetitspapiers
| Mon tour du web en 80 clics